VOUS ÊTES UN PARTICULIER  ∣  MODIFIER

Hypnose thérapeutique

L'hypnose est reconnue officiellement depuis trois-quart de siècle par la majorité des grandes sociétés médicales occidentales - et même orientales - en tant que technique diagnostique et thérapeutique efficace. 

L'hypnose clinique contemporaine est une révolution en médecine fonctionnelle et psychosomatique ainsi qu'en psychothérapie car elle permet de respecter la demande des nombreux patients qui attendent un traitement direct de leur symptôme ou de leur souffrance.

Le Centre de Thérapie brève met en oeuvre plusieurs approches de l'hypnose thérapeutique.

Hypnose Ericksonienne

On doit à Milton H. ERICKSON (USA), médecin psychiatre (1902 - 1980), d’avoir modernisé l’hypnose et d’avoir développé les techniques permettant son usage diagnostique et thérapeutique. Milton ERICKSON a ainsi réussi l’une des plus grandes révolutions de la psychothérapie et de la médecine psychosomatique. Grâce à lui, l'intégration de l'hypnose dans de nombreuses stratégies psychothérapeutiques, psychosomatiques et médicales, a été rendue possible.

Spécificités

M. ERICKSON a d’abord rendu l’hypnose accessible à tous en adaptant les techniques hypnotiques à chaque sujet en fonction de sa personnalité et de sa capacité à communiquer. Ensuite, ERICKSON a découvert des techniques de changement bien plus efficaces que tout ce qui existait auparavant. Il rompt avec la vision psychanalytique de FREUD sur l’inconscient et considère celui-ci comme un vaste réservoir de ressources d’auto-guérison physiques et mentales au service du patient. Par ailleurs, ses stratégies d’aide sont complètement axées sur le "comment aider le patient" plutôt que sur le "pourquoi le patient est-il malade". ERICKSON a démontré qu'il est plus efficient de se focaliser sur ce qui va bien et ce qui va aller mieux, plutôt que sur ce qui va mal et sur tout ce qui a été mal. Contrairement à la psychiatrie classique qui s’attarde plus sur l'identification des symptômes du patient, le diagnostic et la classification des pathologies, ERICKSON, quant à lui, concentre toute son attention sur l'identification des ressources du patient et sur les solutions à sa portée.

Avantages

On gagne du temps à ne plus faire de longues démarches diagnostiques, à ne plus rechercher d’interprétations hypothétiques sur le sens à donner aux problèmes du patient. En effet, les travaux d’ERICKSON se fondent sur un constat : le processus hypnotique permet l’accès à des ressources et des potentialités auxquelles le patient n'a pas accès dans un état d’éveil. Il pose donc l’hypothèse que la solution à un problème physique ou psychologique émerge au sein même de l'organisme du patient.

En savoir plus
  • Beaucoup de thérapeutes se formant à l’hypnose de M. ERICKSON se sentent écrasés par l’impressionnante virtuosité de ce maître et n’osent pas vraiment utiliser l’hypnothérapie. D’autres, en réaction, ne vont utiliser que quelques unes de ses techniques les plus simplistes sans vraiment induire d’état modifié de conscience en prétextant que l'hypnose légère suffit.
  • Plutôt que d'utiliser l'approche permissive, certains hypnothérapeutes se focalisent essentiellement sur les techniques de manipulation mises au point par ERICKSON. En effet, celui-ci a démontrer que l’on pouvait guérir un patient à son insu. Toutefois, cette approche n’augmente pas la confiance du patient en ses capacités de changement et peut également entraîner une dépendance par rapport au thérapeute. En effet, contrairement à la nouvelle hypnose, le patient n'apprend pas à SE guérir lui-même.

Nouvelle hypnose

Le terme "nouvelle hypnose" a été créé par le professeur D. ARAOZ (New-York) dans son livre "New hypnosis" et sera repris comme titre dans certains congrès ericksoniens (Venise, 1998, 3ème congrès européen d’hypnose éricksonienne et de psychothérapie). ARAOZ redéfinit la nouvelle hypnose pour la différencier de l’hypnose traditionnelle. 

Spécificités

La nouvelle hypnose est une pratique visant à:   

  • collaborer avec le patient expert de son problème et propriétaire de ses capacités de changement. La nouvelle hypnose s'oppose donc complètement à l’hypnotiseur autoritaire qui produit le changement ainsi qu'au côté "je sais tout et je peux vous faire changer à votre insu" d’une partie du travail de M. ERICKSON.
  • intégrer les idées et les stratégies des hypnothérapeutes qui continuent de faire évoluer l’hypnose depuis la mort de M. ERICKSON en 1980.   
  • utiliser certaines stratégies des TCC (thérapies cognitivo-comportementales), principalement celles qui travaillent avec les idées négatives et les fausses croyances, source d’auto-suggestions négatives (ASN).
  • intégrer l’auto-hypnose négative (AHN) dans le processus de construction de certains problèmes ou maladies.
  • apprendre l'auto-hypnose au patient pour qu'il soit autonome dès que possible
Avantages

En plus d'être efficace, la nouvelle hypnose permet au patient de mieux comprendre comment il change. Il devient alors plus autonome pour résoudre d’autres problématiques par la suite sans avoir à recourir à un hypnothérapeute. En effet, il a acquis plus de confiance en lui et en ses capacités de changement.

En savoir plus

Étant donné que l’on n'utilise ni la manipulation, ni l’autorité, la nouvelle hypnose ne fonctionne qu’avec des patients motivés et collaborants. Si un patient a des résistances, le thérapeute peut alors parfois prendre plus de temps que s’il utilise la manipulation.


Hypnose phénoménologique

C’est la forme d’hypnose que le Dr Eric MAIRLOT développe et ajoute à l'enseignement actuel. Cette hypnose contemporaine découle naturellement des découvertes de la nouvelle hypnose et de l’hypnose éricksonienne, et va plus loin encore dans cette idéologie, à savoir se centrer sur le patient et ses ressources de changement. En effet, chaque être humain a des ressources hypnotiques étonnantes. La plupart des gens qui souffrent d’un problème sont des experts en auto-hypnose qui s’ignorent.

Spécificités

En effet, le paradigme est que nous construisons nos problèmes physiologiques ou psychiques non seulement par des auto-suggestions négatives mais aussi par l’auto-hypnose négative.

Ce que nous croyons subir, nous le construisons non-consciemment à l’aide de "phénomènes hypnotiques" au point de produire des auto-hypnoses négatives profondes que nous appelons crises (crises boulimiques, crises d’angoisses (phobiques ou attaques de panique), crises psychosomatiques, états pénibles divers comme les reviviscences d’un traumatisme, TOC , manies, etc.).

Avantages

Les procédés hypnotiques vont donc travailler sur le terrain de la problématique soit en apprenant au patient à sortir de son auto-hypnose négative soit en l’aidant à la transformer en auto-hypnose positive.


Techniques spécifiques

Voici quelques techniques plus spécifiques que les thérapeutes du centre utilisent fréquemment dans leurs séances hypnotiques.

Régression en âge

La technique de régression en âge a de nombreuses utilisations. Elle sert surtout à retrouver dans le passé des ressources qui pourront être utiles dans le présent pour résoudre un problème, d'autant qu'on peut l'amplifier par autre chose. Dès lors nous utilisons en plus la technique de l'hypermnésie (à savoir que la mémoire est bien meilleure sous hypnose). Ensuite, cette technique permet aussi de rechercher des événements traumatiques refoulés, de les découvrir, de les ramener à la conscience, de les analyser et de les restructurer. On parvient ainsi à cicatriser les blessures des chocs émotionnels ou de graves traumatismes du passé (et même de l'enfance).

Progression en âge

La progression en âge permet au patient de se projeter dans le futur. Cette technique facilite l’exploration des conceptions du futur chez le patient, et peut être utilisée pour créer et renforcer des attentes positives. Il s’agit d’aider le sujet à anticiper la résolution du problème. Dans cette technique nous ne nous intéressons donc pas au "comment" il a résolu son problème, et nous ne cherchons pas non-plus de solution. Cette démarche est thérapeutique en soi car "se vivre" guéri ou avec le problème résolu, met automatiquement en route des processus d'auto-guérison (self-fulfilling prophecy ou effet pygmalion).

Rêve éveillé guidé

Cette technique amène à un état modifié de conscience suffisant pour produire un rêve éveillé. La production de ces rêves est guidée par le thérapeute dans le respect de la personne, de son histoire, et est orientée vers les objectifs personnels du patient. Les rêves s’expriment sous forme de symboles tels qu’animaux, personnages, actions, objets, guides, éléments de la nature, etc. Ceux-ci seront décodés après-coup en terme de contenu émotionnel. Les rêves éveillés guidés permettent d’aller chercher de puissantes ressources en soi et d’intégrer, tant au niveau du corps que de la pensée, les messages positifs que nous envoie notre inconscient.


Régression hypnotique

Il s'agit d'un retour dans le passé de l’histoire des personnes. Ce retour peut se faire vers un passé récent ou plus lointain. Il y a diverses techniques pour retourner dans le passé et il y a deux manières de le vivre, une première manière est de regarder le passé tout en gardant conscience du présent actuel, un peu comme si on voyait le passé défiler au cinéma. Une autre manière est de replonger émotionnellement dans des événements du passé et d’avoir alors l’impression de le revivre réellement. Il semble que dans ce deuxième cas les souvenirs soient plus  fiables mais il n’y a pas suffisamment de données scientifiques à ce sujet.

Spécificités

La science des souvenirs et de la mémoire nous a montré que notre passé n’est pas seulement une bibliothèque dans laquelle on pourrait aller rechercher l’édition intégrale d’un livre mais que nous reconstruisons nos souvenirs du passé et que nous ne pouvons donc pas en hypnose prendre pour "réalité objective" ce que le patient nous dit. Il faut pour cela avoir d’autres éléments si l’on veut donner des preuves de l’existence d’un événement dans le passé.

Expériences avant la naissance

Dans certaines hypnoses, on peut revivre des expériences "avant la naissance", des expériences en tant que fœtus et certaines personnes en effet décrivent des événements, des sentiments, des émotions et des situations qui apparaissent comme réelles mais que nous, en tant que thérapeutes, nous interprétons à la manière des rêves. Les croyances des patients et celles des thérapeutes interviennent dans  les interprétations.

Vies antérieures

Un cas particulier est ce que l'on appelle "les vécus de vies antérieures" ou "régressions dans les vies antérieures". Attention, il n’y a pas de preuves scientifiques à ce sujet et nous les interprétons au départ comme des métaphores en insistant sur ce que ces expériences peuvent nous apprendre dans notre vie présente. Il y a d’ailleurs différentes techniques dans ce type de régressions qui connaissent un grand succès aux Etats-Unis (les Past Life Regression Therapy).


Technique de Roustang

Cette technique peut s'inscrire dans le champs de la thérapie systémique. Il s'agit d'une "mise en présence" imaginaire. Le thérapeute propose qu'intervienne une tierce personne dans la séance hypnotique. Cette troisième personne n'est pas réellement là, elle peut être encore vivante ou décédée, à un âgé plus lointain ou à son âge réel. On a donc la possibilité de s'imaginer une personne à l'âge que nous souhaitons la "voir" en face de nous.

Le thérapeute guide le patient et l'aide à vivre ses émotions. Ainsi cela permet de sentir tout ce qui est non palpable et tout ce qui est subconscient : être en présence de cette personne sans rien dire dans un premier temps, puis s'exprimer, lui poser des questions et écouter ses réponses...

Cette technique est souvent utilisée pour gérer les problèmes de deuil, de conflit relationnel, pour terminer les histoires du passé.


Technique de Rossi

Ernest ROSSI a étudié l’utilisation des mains par ERICKSON. L'idée est de transposer ses choix dans chacune de nos mains pour qu'elles soient le réceptacle de tout ce qui est vécu, au niveau émotionnel, sensoriel dans le cerveau ou dans le corps.

C'est une technique qu'on utilise lorsqu’il y a par exemple un dilemme (choix d’études, sentimental, professionnel, etc.) ou la présence de polarités plus ou moins extrêmes (contrôle versus lacher–prise, sentiment versus raison, ou balancement d’un extrême à l’autre comme dans la boulimie), ou encore dans le traitement de traumatismes (TSD - ESPT) où nous essayons de retrouver une communication entre la partie blessée et la partie rationnelle de l'individu.


Des questions ?

Nous sommes à votre écoute, n'hésitez pas à nous contacter.

Abonnez-vous à notre newsletter

  • Avenue Ducpétiaux 72
  • 1060 Bruxelles, Belgique
  • T. +32 (0)2 538 38 10
  • M. +32 (0) 487 540 372
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

© 2021 Institut de Nouvelle Hypnose. Tous droits réservés